Patricia Gattepaille

Artiste Plasticienne

Actualité

"RECTO-VERSO": Exposition de sculptures à la galerie Tandem, à Lyon

Du jeudi 9 au vendredi 31 mai 2019

25, rue St Michel 69007 LYON - Métro "Saxe Gambetta"

Vernissage le jeudi 9 mai à partir de 18h

J'ai la chance de présenter mon travail en lien avec les oeuvres peintes de Sylvie Gehring au mois de mai 2019.

Il s'agit de croiser nos regards sur ce que nous donnons à voir de nos intériorités par le média de la peinture pour Sylvie et par la sculpture de masques en transparence pour moi. 

Peinture, sculpture et petits points de broderie pour évoquer les mystères de nos émotions et de nos sentiments intimes .

Nous aimerions beaucoup vous convier à partager ces regards.

Exposition de gravures à la MAC de Pérouges

Du dimanche14 avril au samedi 25 mai 2019

rue du for - 01800 Pérouges.

Cette exposition collective, avec l'Atelier Alma de Gleizé (69), regroupe les oeuvres gravées de l'association.

 

Cette saison, en relation avec une création artistique en milieu naturel intitulée «Méristaimes», je témoigne par le média de la gravure des liens introspectifs que j'établis avec les mondes poétiques et singuliers du règne Végétal.  

J'invite le spectateur à rentrer en contact avec les lointains intérieurs de la matière Végétale, à son principe fondamental générateur : le méristème.

Vous pourrez retrouver mes gravures récentes: les "Méristaimes I et II" ainsi que de plus anciennes gravures " Les enfants du Sorbier" et "L'arbre aux oiseaux" qui rendent également hommage aux liens entre l'Homme et le Végétal.

Quant aux  7 "Hadopélagiques",  et les 3 variations autour de " L'insoutenable légèreté" il est question d'actualité sur les corps méprisés, abandonnés, non-respectés...

 

 

 

 

Oublier de se Terre.

 Sensibilisée à l'écologie par mes études et mes voyages dans des pays non-Occidentaux, par mes recherches autour des traditions du Masque dans le monde, j'ai développé la conscience d'une nécessité urgente de participer, en tant qu'artiste au ré-enchantement du monde; de dire que l'Humain ne se réduit pas à un stock de ressources: il est un être naturel incarné, doué de conscience et astreint à la Liberté.

 

Je me méfie du pouvoir des "experts" et des "scientifiques" à la solde des  technocrates rapaces pour trouver des solutions à la transition écologique nécéssaire.

Je souhaite, comme quelques milliards d'êtres sur Terre, également solliciter les poètes, les griots, les artistes, les chamanes, les gardiens de l'imaginaire, pour trouver des modes de re-génération de notre Terre.

Si l'on doit protéger l'environnement, ce n'est pas seulement parce qu'il y a un problème socio-économique ou de dégradation de la faune et de la flore, c'est parce qu'il y a aussi de l'Esprit et de la Conscience dans la Nature, malmenés par cette crise écologique.

 

Ma modeste contribution d’artiste consiste à partager mon intérêt et mes recherches sur la structure mystérieuse et intime du Vivant, rendre compte artistiquement de ses merveilles, de ses principes fondamentaux et ses lointains intérieurs.

 

Mon travail, en ce moment, est une réflexion portée autour de la dimension poétique propre au Végétal.

 

Je cherche à établir des passerelles entre les formes réelles du Végétal et celles plus introspectives du corps humain et du ressenti des interactions entre les modes du Vivant.

 

Oeuvres en cours

"ARBORESSENCE" - Saison 1 : Les "Méristaimes"

 

 

Depuis 2017, chaque mois j’observe, dans mon jardin, avec conscience et attention particulière, le Temps qui s’écoule, comme l'instant présent.

Assise en silence au cœur d’une clairière j’assiste aux métamorphoses de la vie végétale au fil des saisons.

Je m’en remets au cœur de l’observation sensible des mouvements invisibles du Cosmos, comme l’ont fait tant de générations avant et avec moi.

La multitude et la variété des êtres dans l’unicité de la Vie est un émerveillement permanent que je veux artistiquement témoigner et partager.

 

 

Cette expérience d’union intime avec la Nature en amont, a fait éclore un projet artistique sur différents supports (dessin, gravure, photo, vidéo, installation, performance) que j’ai nommé « Arboressence », articulé en quatre saisons, qui seront développées en aval, au fil de la saison 2019-2020.

 

 Quelles formes pour enthousiasmer l'Homme à aller vers soi, vers l'autre, vers la Nature et participer ainsi à ce ré-enchantement spirituel du Monde?

 

 

Saison 1

 

J’ai choisi le printemps, comme saison première du cycle infini, pour exprimer la beauté intime, l'effervescence créatrice et intérieure du Végétal, en lien avec la soif de principes fondamentaux et de valeurs ontologiques de l'Homme.

 

 

Je porte mon attention sur le méristème, phénomène de la croissance du Végétal lui permettant d'évoluer et de se régénérer.

 

J’ai intitulé cette recherche « Méristaime » 

Pourquoi "Méristaime" ? Parce que la substance-sérum du Cosmos c’est l’Amour, qui baigne toute Matière. Parce que nous sommes sur Terre pour développer notre conscience, pour être de plus en plus vivants, de plus en plus libres et aimants. Pour être en lien conscient avec tous les autres êtres du Vivant: Humains, Animaux, Végétaux et Minéraux.

 

Pour ce travail, l’observation attentive du végétal dans mon jardin au printemps m’a rappelé mes études en biologie végétale où je passais des heures à observer et transcrire les merveilles cellulaires des plantes sous microscope. J'en garde un éblouissement de formes et de couleurs.

 

***

Rappel: 

En biologie, un méristème est un tissu Genèse du végétal.

C’est le lieu d’intense prolifération de cellules contenant la substance donnant naissance au tissu vivant, ainsi que tous les éléments informatifs essentiels à l’organisation du végétal.

 

Grâce à leurs méristèmes, les végétaux ont une croissance indéfinie : ils peuvent grandir toute leur vie.

Les méristèmes responsables de la croissance en longueur se trouvent à l'extrémité des tiges au niveau des bourgeons ; ceux responsables de la croissance souterraine, sont à la pointe des racines.

D’autres méristèmes sont responsables de la croissance en épaisseur des plantes ligneuses, comme les arbres.

 

Le méristème exploite ainsi les trois dimensions de l’espace terrestre. A partir du point central de la semence originelle, il explore les Cieux, les Mondes souterrains puis se renforce. Il contient l’information, donc l’énergie du Vivant et cherche la Lumière.

 

Ces territoires du végétal m’intéressent parce qu’ils renferment le Mystère commun à tous les vivants. C’est un territoire éminemment vibrant donc poétique.

 

*** 

Une première expérimentation dessin est entamée,  suivi d'un travail en gravure.

Encres sur gampi - 24x32 - janvier 2019 / gravures sur papier soie 62 x 35 - février 2019 / 

 

 

Saisons à venir…

 

 Saison 2

L’été sera dédié à l’appel des Eaux avec la série des « Pélagiques »

 

Saison 3

L’automne sera en lien avec le Réseau avec la série « Rhizomes & Stolons »

 

Saison 4

L’hiver enfin sera en lien avec les « Nucelles » .

 

 

Gravures: "Les Hadopélagiques"

Tout au fond des Océans, au royaume abyssal d'Hadès, s'enfoncent et s'accumulent des êtres qui ne devraient pas s'y trouver... Les indésirables Hadopélagiques.

 

Une série de 7 gravures. En voici les deux (eau forte et aquatinte / encre noir de jais) rehaussées de mine de graphite sur papier Magnani , 25x25.  7 exemplaires uniques numérotés  1/1. janvier 2019.